Qui est PROENTREPRENEUR ?

Tout le monde connait Harry Potter, la série littéraire écrite par J.K. Rowling qui comprend sept (07) romans dont les ventes cumulées sont estimées à près de 420 millions d’exemplaires. Cette série a fait l’objet d’une adaptation au cinéma avec 8 films sortis qui ont rapporté plus de 8 milliards de US dollars ; non sans compter de nombreux produits dérivés comme des parcs d’attraction, des jeux vidéo, jeux de société, …etc. On a vite fait de titrer que J.K. Rowling est la première écrivaine milliardaire.

Ce qu’on oublie de préciser, c’est que le premier roman de la série a été publié en 1997. Et avant 1997, J.K. Rowling avait une vie, elle n’était pas la romancière tant vantée et connue. De 1986 à 1990, elle travaille comme secrétaire bilingue au service de recherche d’Amnesty International, avant de chuter à la Chambre de Commerce de Manchester.  Licenciée la même année, elle reprend du service avec un poste de professeur d’Anglais à Porto au Portugal.

L’écriture de Harry Potter commence dès 1990. Donc, tout en occupant son poste, elle mettait son temps libre au service de ce projet qu’elle mûrissait bien avant 1990. Le roman est achevé en 1995 et après avoir essuyé de nombreux rejets de la part d’éditeurs (une douzaine), il est finalement publié en 1997.

Bien qu’ayant démarré timidement, les ventes suivent très rapidement et le roman finit par remporter des distinctions, entre autres le British Book Awards et le Children’s Book of the Year. Fort de ce succès, J.K. Rowling quitte l’enseignement pour se consacrer à plein temps à l’écriture.

Vous croyez cette trajectoire exceptionnelle ? Il n’en est rien. Cela relève plus de la norme que de l’exception. Faites une recherche sur Internet et vous allez remplir des pages et des pages d’auteurs de livres ou romans à succès ayant commis leur premier roman tout en étant employé. Haruki Murakami ? Gérant de bar. Stephen King? entre autres concierge, pompiste. Agatha Christie ? Pharmacienne. Le poète T.S. Eliot ? employé de banque, Franz Kafka? employé dans une compagnie d’assurance. Je pourrai faire une longue liste, d’Arthur Conan Doyle (chirurgien) qui en mis en selle le personnage connu de Sherlock Holmes dans ses romans, en passant par Georges Orwell qui était officier de police puis journaliste, pour terminer par les auteurs modernes qui font la une avec des bestsellers.

Elle sera bien longue cette liste mais il faut savoir que ce modèle où on combine à la fois travail et passion, où l’assurance de revenus stables et réguliers nous offre le matelas de sécurité pour s’essayer à d’autres activités et prendre des risques mesurés, il n’est pas limité aux écrivains. Les artistes musiciens emploient aussi ce modèle et on trouve plein d’exemples. Mick Jagger, Elvis Presley, Fergie (Black Eyes Peas), Madonna, Gwen Stefani, Kanye West, Beyonce, Jon Bon Jovi, …etc. La liste aussi ici est bien longue.

Lorsque vous parcourez les biographies de ces écrivains et artistes célèbres, on parle peu de l’avant moment de gloire. Tout au plus, on vous assomme avec une anecdote comme quoi “elle aurait commencé le chant à 3 ans”, “son papa lui a offert une guitare”, …etc. Lorsque vous allez au-delà et vous levez le voile, vous verrez que nombre d’entre eux avaient une activité rémunératrice, que ce soit un emploi à temps plein ou de petits boulots saisonniers.

Ne savez pas qu’Einstein dont la fiche biographique mentionne “physicien théoricien” était “examinateur de brevets” au Bureau de Propriété Intellectuelle de Berne lorsqu’il publiait la série d’articles qui allait révolutionner la physique et lui valoir un Prix Nobel de Physique en 1921 ? Il a été employé.

Ces exemples peuvent être tirés par les cheveux mais le but est de vous montrer que ce modèle ne date pas d’aujourd’hui. Un revenu permanent et stable nous met à l’abri d’une bonne partie des vicissitudes de la vie quotidienne et nous offre la possibilité, à des heures libres, de porter nos projets personnels, de les laisser mûrir, de prendre le temps de les travailler….

Seulement, les choses ont changé avec le web qui a étendu ce modèle.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI…

 

La stratégie des blogueurs professionnels (6)

Secret des Blogueurs Qui S'enrichissent, Le - Duverger PETGA

Nous terminons aujourd’hui avec la série de six (06) articles liés aux mises à jour de mon livre publié en Juin 2014 sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent”.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Après une brève introduction, nous avons décortiqué l’acquisition, l’activation, la rétention et la référence. Aujourd’hui, nous allons aborder la cinquième et dernière étape qui est le revenu.

Vendre est difficile, c’est une activité difficile. Il s’agit de persuader un individu qu’il bénéficiera d’un plus, d’une valeur ajoutée en acquérant votre produit. Vous présentez les bénéfices à retirer de votre produit avant qu’il ne soit consommé : vous lui faites une promesse. “Prenez ceci et après cela, vous ne serez plus comme avant...” est le message martelé mais le consommateur actuel est bombardé sans cesse de pareils messages de la part d’autres produits concurrents. Et il faut suffisamment d’arguments pour convaincre quelqu’un de casser sa tirelire pour votre produit.

Revenons au thème de ce livre : le secret des blogueurs qui s’enrichissent. Evidemment que le secret du blogueur qui s’enrichit est, en plus d’appliquer les 4 précédentes étapes, de proposer des produits à ses lecteurs ou visiteurs. Ainsi, un blogueur professionnel se demande quels produits vendre? Une fois ayant arrêté quel produit vendre, il va falloir monter une page de vente. C’est sur cette page que vous allez présenter votre produit et ses bénéfices, essayez de convaincre un visiteur ou lecteur de la valeur ajoutée de votre produit. Ensuite, il vous faudra faire la promotion de votre produit. En arrière-plan de cette démarche, il faudra penser aux moyens de paiement de votre produit disponibles dans votre blog : c’est un sujet sensible depuis les détournements de cartes sur le web. Un faux pas sur ce point et vous avez des freins importants à la vente de votre produit. Il faut aussi penser l’optimisation de votre taux de conversion : ici, vous améliorez votre site pour booster les ventes. Nous terminerons cette étape en abordant d’autres formes de monétisation : la proposition de produits à la vente n’est pas la seule forme de monétisation. Il en existe d’autres qui rapportent souvent autant qu’un produit.

Quels produits vendre à vos lecteurs et visiteurs ?

C’est une question qui taraude plusieurs blogueurs : quels produits vendre? Et rapidement après une recherche et quelques coups d’œil chez vos concurrents ou amis blogueurs, vous constatez que certains publient des livres (ebooks), proposent des cours de formation, des services de consulting, des applications, des souscriptions et abonnements,…etc. Les blogueurs rivalisent d’imagination pour les produits à proposer.

Mais il y a les malins et les plus malins qui ne font pas une fixation sur un produit à vendre mais conçoivent une offre de produits : ils font une segmentation de leur marché. Clairement, ils s’appuient sur l’hypothèse que tous les lecteurs et visiteurs du blog n’ont pas la même attente par rapport à un produit : il y a ceux qui préfèrent un ebook, d’autres des cours de formation, et d’autres un coaching personnalisé, un accompagnement personnalisé. Et parfois même, certains lecteurs sont prêts à acquérir tous ces produits à la fois. Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (6) 

La stratégie des blogueurs professionnels (5)

 chess-982260_1280

J’ai entrepris de publier en série de six (06) articles avec mises à jour mon livre publié en Juin 2014 sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent”.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Après une brève introduction, nous avons décortiqué l’acquisition, l’activation et la rétention. Aujourd’hui, nous allons aborder la quatrième étape qui est la référence.

C’est le Saint Graal du blogging. Acquérir de l’autorité sur un thème donné. En clair, après avoir réussi à transformer de simples visiteurs en lecteurs, ces lecteurs vous identifient comme une source sûre et fiable pour un thème donné : ils peuvent citer votre blog et vos articles sans paraitre ridicules. C’est un travail de longue haleine qui peut prendre des mois voire des années et on ne l’obtient que par la qualité constante de contenus publiés. Vous observez facilement votre percée en termes de référence et d’autorité par l’augmentation de liens externes dirigés vers votre blog ou articles de votre blog et le partage dans les réseaux sociaux : vos articles sont de plus en plus cités et recommandés.

Observer un tel phénomène invite un blogueur professionnel à ne pas adopter un comportement passif. Il faut passer à l’offensive et agir afin de pérenniser sa position : n’oubliez surtout pas que rien n’est acquis. Des blogueurs célèbres ont vu leur audience tarir car ils croyaient tout acquis.

Comment passer à l’offensive? L’offensive se fait par :

  • La mise en place d’une lettre d’information, ou newsletter, hebdomadaire ou mensuelle qu’on enverra directement dans les boites mail de nos abonnés lecteurs,
  • La mise en place un flux RSS afin que les lecteurs qui disposent d’un lecteur de flux RSS puissent effectuer une veille sur votre blog,
  • Enfin, pour tenir compte du rôle actuel des réseaux sociaux, suivre et commenter l’activité des réseaux sociaux liée aux articles les plus populaires ou les plus partagés.

Mettre en place une newsletter

Mettre en place une newsletter (ou lettre d’information), c’est créer une communauté. Vous souhaitez échanger, informer votre communauté lors de nouvelles publications, de changement de stratégie, de préparation d’un livre ou même de différents articles ou actualités publiés sur le web liés au thème du blog qui pourraient les intéresser. Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (5) 

La stratégie des blogueurs professionnels (4)

20

J’ai entrepris de publier en série de six (06) articles avec mises à jour de mon livre publié en Juin 2014 sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent”.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Après une brève introduction, nous avons décortiqué l’acquisition et l’activation. Aujourd’hui, nous allons aborder la troisième étape qui est la rétention.

Tous les blogueurs professionnels vous le diront : même après voir mouillé la chemise pour avoir du trafic (les visiteurs de votre blog), avoir des visiteurs occasionnels nécessite une activité de longue haleine, notamment avec l’optimisation de votre blog pour les moteurs de recherche, les réseaux sociaux et le mobile que nous avons vu dans la première phase d’activation. Et les visiteurs réguliers qui sont les lecteurs de votre blog, cette catégorie tant recherchée et voulue, demandent encore plus de travail. C’est certainement la phase la plus essentielle et délicate pour un blogueur professionnel. Combien de blogs ont vu leur audience fondre comme neige au soleil au fil du temps? Combien de blogueurs se trouvent en mal d’inspiration pour animer leur communauté? Ce n’est certainement pas à cette phase qu’un blogueur amateur réfléchit à la création de son blog. On a des choses à dire et ce n’est pas compliqué de pondre un article sur ce qu’on a à dire ! Trois mois après, on n’a plus assez à dire….On a l’impression qu’on dit la même chose. Alors on se retrouve à renvoyer les dates de publication d’articles : un après 2 semaines, après 1 mois, 2 mois, 3 mois, puis le vide. Pour réapparaitre un an plus tard. Quel que soit la qualité du contenu publié, difficile de trouver des visiteurs là à vous attendre que vous terminez vos vacances.

image Ici l’exemple de ce qu’on appelle un blog “fantôme”, aucune publication depuis Janvier 2014. Quel que soit la qualité des articles, le trafic va en pâtir de cette longue absence.

Oui, c’est du contenu que recherchent les visiteurs de votre site : en qualité et en quantité. Ce sont des contenus en qualité et en quantité qui retiendront les visiteurs de votre blog et leur donneront envie de revenir. Ce sont les contenus qui vont permettre à de simples visiteurs de devenir des lecteurs assidus de votre blog.

Si vous faites une simple recherche sur n’importe quel moteur de recherche sur le thème de la rétention des visiteurs, vous aurez toujours des conseils qui se résument à “publiez des contenus de qualité et en quantité” mais ces conseils ressemblent à ce genre de conseil qu’on vous balance simplement à la face, façon “une chose aussi élémentaire” alors que c’est du vernis qui recouvre la difficulté de mise en pratique. Ne tombez pas dans ce piège.

Pour un blogueur professionnel, effectuer un travail sur la quantité du contenu de son blog nécessite :

  • de suivre une cadence régulière de publication : un calendrier de publication apparaît le plus souvent indispensable.
  • de mettre en place un système de veille,
  • de savoir reproposer un article publié.

Pour la qualité, il faudra :

  • produire différents types de contenus : du texte, des podcasts, interview, revues, ebook, vidéos, newsletter…
  • illustrer vos articles avec des images pour les rendre plus vivants,
  • produire des titres plus accrocheurs,
  • savoir construire des liens internes.

Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (4) 

La stratégie des blogueurs professionnels (3)

JESUSPAD001

J’ai entrepris de publier en série de six (06) articles avec mises à jour mon livre publié en Juin 2014 sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent”.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Après une brève introduction, nous avons décortiqué la première phase d’acquisition. Aujourd’hui, nous allons aborder la seconde étape qui est l’activation.

Qu’est ce qui peut bien donner envie à un visiteur d’explorer votre blog?

Intuitivement, quelles réponses on peut apporter? La qualité du contenu proposé? Le design de votre site? La rapidité de chargement des pages du site? Peut-être tout cela à la fois.

Nombre de blogueurs amateurs oublient une chose lorsqu’ils mettent en place leur blog : le web est avant tout une forme de communication. Si on prend juste comme exemple la communication entre deux personnes, tout le monde sait que la communication ne se limite pas seulement au message texte ou parole. Même le timbre de la voix, l’expression faciale, les gestes de la main véhiculent un message. Parfois même l’habillement…ce n’est pas pour rien qu’on observe souvent l’exigence d’un code vestimentaire dans certaines professions comme les banques, les assurances,…etc. Tout cela est une forme de communication qui vise à véhiculer une certaine image de sérieux, de rigueur dans le but de rassurer et surtout de gagner votre confiance. Ces corporations ont compris que la confiance ne se donne pas facilement. C’est aussi cela que les blogueurs professionnels ont compris. Ainsi, communiquer ne se limite pas aux mots, il faut aussi savoir présenter  ces mots en alliant le bon timbre de la voix, la bonne expression faciale, les gestes mesurés de la main suivant le message transmis. Vous en savez sûrement quelque chose si vous suivez de temps en temps les discours d’hommes politiques, maîtres de ce genre d’exercice.

Votre blog aussi ne doit pas se limiter à produire des contenus, il faut aussi savoir les présenter. Les contenus produits dans votre blog sont influencés par leur présentation, si vous écrivez pour communiquer à vos visiteurs lecteurs. Imaginez que votre blog soit doté d’une mauvaise police, ou du moins ait une police taille 6 ou taille 42… votre visiteur ne prendra même pas la peine de lire la première ligne de votre texte. Lorsque l’on parle de bon design d’un blog, nombre de blogueurs pensent toujours à de belles images, à des illustrations, des courbes…alors qu’une bonne typographie peut faire l’affaire. Prenons cette capture d’écran :

image

On voit l’effet de la typographie, la police et la taille de la police choisies. Ces éléments ont un impact sur l’expérience de lecture du visiteur. Ainsi, les éléments visuels comme la couleur, l’agencement du texte sur la page, la taille des images jouent également sur la présentation du site.

Ainsi, en dehors du contenu qu’il faudra produire régulièrement, il faut avant tout fixer une fois les bases de la présentation de ce contenu qui se résument à :

  • l’architecture du site : ici, c’est la façon dont les contenus sont organisés,
  • la présentation visuelle du site : une couleur très vive qui envahit le site a vite fait de décourager vos visiteurs,
  • l’interaction du site avec le visiteur : il faut toujours penser votre site comme une espace de communication.

Nous allons voir en détails ces éléments. Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (3) 

Le Guide Complet de Google Ads (Publicités)

En tant que proentrepreneur, lorsque vous terminez votre livre, votre cours et mettez en place votre site web, vous êtes soulagé d’avoir fait le plus difficile.

Après tout, le site web est disponible avec vos produits et il suffit juste que les utilisateurs règlent pour que les espèces sonnantes et trébuchantes se retrouvent dans votre compte bancaire…

Mais je vais doucher votre enthousiasme en vous affirmant que LE PLUS DUR, C’EST L’APRES CRÉATION DU SITE

Pour être moins abstrait comme d’habitude, prenons le cas de notre ami Vincent. Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous connaissez déjà notre ami commun. 

Vincent travaille dans une agence événementielle et s’occupe principalement de l’organisation des mariages depuis vingt (20) ans. Vincent organise de jolis mariages dans tout Paris pour le compte de l’agence. Il est bien connu de là et peut être même plus loin.

Mais une fois qu’il crée son site web et met en vente son guide d’organisation de mariages et son cours, n’importe quelle personne située à n’importe quel endroit du monde peut accéder ce site web, ce guide, ce cours…

Une personne située au Québec, à Toulouse ou Nice, au Luxembourg, à Tokyo et même à Washington peut donc accéder au site web de Vincent, et donc à son guide et son cours.

L’objectif de Vincent est clair : avoir plus d’acheteurs pour son guide et son cours….

De prime abord, Vincent se dit que s’il a des visiteurs, forcément ils verront son livre, son cours.

Une question se pose…Lorsque vous créez votre site web, il n’y a que vous qui connaissez l’adresse…

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI…

La stratégie des blogueurs professionnels (2)

 Sans titre-3 copie

J’ai entrepris de publier en série de six (06) articles avec mises à jour mon livre publié en Juin 2014 sur  Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent” et la semaine passée, le premier extrait a été publié sur ce blog, extrait qui faisait office d’introduction.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Aujourd’hui, nous allons aborder la première étape : l’acquisition.

Quelle est la différence entre un blogueur professionnel et un blogueur amateur ? Les deux ont une passion à partager, ont un message à véhiculer. La différence vient du fait que le blogueur professionnel veut obtenir un revenu à partir de son blog. Nombre de blogueurs amateurs veulent passer le cap et devenir professionnel en obtenant au moins un revenu d’appoint pour supporter quelques charges liées à leur activité. Mais je pense que la différence ne se situe pas seulement à ce niveau. Le blogueur professionnel se met à la place de l’utilisateur du web. Lorsque vous avez un problème à résoudre ou information à rechercher, où vous dirigiez-vous en premier ? Naturellement vers un moteur de recherche. Google par exemple… ou vous vous connectez sur Facebook, Twitter, ou Linkedin pour avoir une réponse par vos amis ou connaissances.

Voilà le dernier baromètre des moteurs de recherche pour les desktop :

statistic_id216573_global-market-share-of-search-engines-2010-2015 Source : Statista

On constate à la vue de ce graphe que la tendance est lourde depuis bien des années déjà. Cela veut juste dire que lorsque des utilisateurs se connectent sur internet pour chercher une information qui va solutionner un de leurs problèmes, plus de 90% s’adressent à Google, principal moteur de recherche. Même si on envisage les choses géographiquement, Google est toujours leader. Aux Etats-Unis où la bataille est plus rude, Google s’en sort, d’après le dernier ComScore qSearch(Comscore est le leader mondial pour mesurer ce que font les personnes quand elles naviguent sur internet) avec 64%, loin devant Bing de Microsoft à 21,4% et Yahoo Search à 12,2%.

Conscient de cet état, les blogueurs professionnels ne font qu’une chose : augmenter leur visibilité sur Google. Comment ils le font, c’est cela que nous verrons et ce sont ces moyens qui font la différence entre un blogueur amateur et un blogueur professionnel. Mais avant d’en arriver là, il faut comprendre comment Google fonctionne et surtout comprendre ce qu’est un moteur de recherche. Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (2) 

La stratégie des blogueurs professionnels (1)

 

Secret des Blogueurs Qui S'enrichissent, Le - Duverger PETGA

Il y a quelques semaines, j’ai publié un billet intitulé “ Le Secret des Bloggeurs professionnels à travers le livre “Launch” de Jeff Walker” qui parcourait la stratégie des blogueurs professionnels, ceux qui vivent ou qui cherchent à gagner de l’argent grâce au blogging.

Aujourd’hui, je vais publier en série six articles qui reprendront intégralement mon livre publié en Juin 2014 par Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) afin de compléter ce premier billet.

image

Cela fait déjà 2 ans que le livre est en ligne et 2 ans à l’échelle d’Internet, c’est beaucoup de changement. Donc, les informations y figurant sont sujettes à caution et devraient être révisées. C’est la raison pour laquelle ce livre a été dépublié et n’est plus disponible à la vente sur Amazon.

Conséquemment, j’ai entrepris de publier ce livre ici en 6 parties et ainsi, essayer d’en faire une mise à jour. Continuer la lecture de La stratégie des blogueurs professionnels (1) 

Le GUIDE « PROENTREPRENEUR » pour écrire et publier VOTRE LIVRE à AMAZON KDP

A la différence de nombre de guides que vous trouverez sur Internet, ce guide est adressé précisément au proentrepreneur. J’ai déjà eu l’occasion dans CET ARTICLE d’expliquer ce qu’était un proentrepreneur, un professionnel, un employé qui entreprend sur le web. C’est pour cela que ce guide est justement titré « Le GUIDE « PROENTREPRENEUR » pour écrire et publier VOTRE LIVRE à AMAZON KDP« . Nous, proentrepreneurs, n’écrivons pas les livres comme les autres et vous allez voir pourquoi dans cet article.

Je l’ai dit et redit qu’entreprendre sur le web était moins pénible lorsque vous aviez un emploi.  Vous pouviez tester vos idées, vos projets, expérimenter sans mettre en danger vos revenus, votre maison, votre emploi ou votre famille.

Lorsque vous êtes employé, le premier produit, le produit le plus accessible pour démarrer votre entreprise sur Internet est le LIVRE. Après tout, vous avez des connaissances, une expérience, une expertise sous utilisée en entreprise, vous avez des livres en VOUS mais vous n’avez pas le temps de poser tout sur écrit. Le livre vous servira donc de support pour révéler aux yeux du monde votre expertise. Cela vous servira de tremplin pour une carrière de consulting ou de coaching, ou encore pour proposer d’autres produits et services. Libre à vous. Mais pour arriver à un livre, les proentrepreneurs recourent à une méthode RÉVOLUTIONNAIRE que nous allons voir.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI…

Peut-on ENTREPRENDRE SUR LE WEB tout en étant EMPLOYÉ ?

OUI.

On peut entreprendre sur le web tout en étant employé. Je l’ai démontré dans une publication précédente que vous pouvez lire ICI.

Fin de cet article ? NON.

Alors, qu’allons nous alors aborder ICI ?

Ce que nous avons constaté une fois ce site lancé, cette révolution lancée.

Le problème n’est pas que nos amis proentrepreneurs doutent. Ils ont des compétences, des savoirs, de l’expérience, de l’expertise et ils savent qu’il est possible qu’ils entreprennent sur le web tout en étant employé.

Le problème est de gérer les deux casquettes : la casquette d’employé et la casquette de web entrepreneur. Comment s’organiser ? Comment se préparer ?

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI…