Créer une boutique en ligne : Le test de Storenvy

Storenvy-vertical-colorA la différence des autres solutions testées dans les précédents billets (Shopify, BigCommerce, BigCartel & Volusion), Storenvy est une plateforme de création de boutiques en ligne qui, paradoxalement, ne demande aucun abonnement mensuel.

image La page d’accueil de Storenvy

N’étant pas crédule, je sais pertinemment que lorsqu’il n y a pas de frais mensuels d’abonnement dans une plateforme, il y a forcément des frais de transaction. Vous connaissez le principe des vases communicants dans les affaires : ce qui est donné d’une main est repris par l’autre main…

En réalité, cibler uniquement les frais de transaction comme source de revenus est somme toute normal pour Storenvy. C’est une plateforme avec le même business model qu’un Amazon ou eBay. A Storenvy, vous pouvez aussi bien acheter des produits que les vendre. Mais eBay ou Amazon ont une notoriété et des millions de visiteurs par jour, ce qui les amènent à vous soumettre à des frais mensuels pour créer une boutique sur leur plateforme, une sorte de prime à la notoriété. Un exemple? Observons le trafic sur Storenvy…Une estimation par SimilarWeb d’environ 4,9 millions de visiteurs par mois

image

Comparons cela avec Amazon.fr, le point focal FRANCE d’Amazon…On est à 159 millions de visiteurs par mois

image

Vous comprenez donc qu’entre 5 millions de visiteurs par mois et 160 millions de visiteurs par mois, l’écart est bien trop grand et Amazon peut se permettre d’imposer à tous ceux qui veulent ouvrir une boutique sur sa plateforme de régler un abonnement mensuel, en plus des frais de transaction exigés sur chaque vente.

Ce n’est pas le cas de Storenvy qui a, comme vous pouvez le voir sur sa page d’accueil, opté pour une stratégie de niche : les “Indie Brands”, les marques indépendantes. Ce ne sont pas de gros bras aux marques bien établies.

image

Au regard de tout cela, il est tout à fait normal que Storenvy ne pousse pas le bouchon pour des frais d’abonnement. Mon objectif étant de tester les différentes options pour créer une boutique, je me dirige naturellement vers la page dédiée pour cela…

image

Je me lance dans la création d’une boutique “fictive” comme d’habitude, une couverture pour évaluer les fonctionnalités de la plateforme.

image Création de boutique à Storenvy

Après tout le circuit de validation et de confirmation, j’ai accès au tableau de bord…

image Le tableau de bord de Storenvy

En balayant ce menu suivant notre canevas, on obtient ceci :

image

Je relève ici que nous utilisons ce canevas uniquement à titre de guide. Il n’est pas relevant pour les places de marché (marketplace) dans la mesure où vous n’avez pas tous les leviers pour agir dans une marketplace. Par exemple, vous ne définissez pas les catégories à Amazon. Vous choisissez juste où ranger votre produit dans les catégories pré-définies.

Les fonctionnalités liées au catalogue

Une solution d’e-commerce doit permettre de présenter vos produits avec les prix associés, d’y ajouter les photos ou vidéos, de les classer, regrouper, d’établir les types de produits, de faire des ventes incitatives (montée en gamme et ventes croisées ou additionnelles).

Les fonctionnalités liées au catalogue pour Storenvy se résume dans le tableau suivant :

image

Vous pouvez ajouter un produit avec nom, prix, description, catégorie, les images, niveau de stock et les variantes,…etc. Comme je l’ai précisé plus haut, vous ne définissez pas les catégories dans une marketplace. Vous choisissez sur une liste pré-établie.

image

Seulement, vous pouvez regrouper vos produits en collections à Storenvy…

image

Voilà l’essentiel des fonctionnalités de catalogue.

Les fonctionnalités liées au tunnel de vente

Une solution d’e-commerce doit faciliter la prise des commandes à partir du panier, la gestion des expéditions, des taxes et des moyens de paiements.

Storenvy propose ceci :

image

Comme j’ai abordé lors des précédents tests, les fonctionnalités classiques du tunnel de vente sont balayées par toutes les solutions. La différence se situe le plus souvent sur deux (02) points : les taxes et le paiement. C’est donc ces 2 points que nous allons aborder.

Pour le paiement, Storenvy ne se casse pas la tête et vous propose deux interfaces : Stripe ou Paypal. Donc vous pouvez intégrer ces deux solutions de paiement à votre boutique mais vous devez au préalable y avoir déjà créé un compte pour faire la liaison.

image

Il ne faut pas oublier que cela ne vous exonère pas des frais de paiement imposés par ces deux (2) solutions qui tournent autour de 3% pour chaque transaction.

Pour les taxes aussi, Storenvy fait simple, où vous définissez un taux qui sera appliqué sur toutes les ventes de vos produits. Pas de schémas complexes ou de paramétrage avancé.

image

Je n’ai pas aperçu d’éléments concernant la gestion de la fraude, d’une grande importance pour cette partie. Je suppose que cette fonctionnalité est prise en charge par la plateforme, même comme il est prudent de prendre la peine que tout le monde évite de lire les “terms”, conditions générales d’utilisation.

Les fonctionnalités liées au Back Office

Une solution e-commerce doit aussi vous permettre de gérer les opérations courantes, en “arrière plan”, comme les animations commerciales, les comptes, la facturation ou encore les mails de confirmation de réception des commandes des clients. Il vous aussi les statistiques pour une bonne gestion.

Ce que propose Storenvy est résumé dans le tableau suivant :

image

Comme fonctionnalités de gestion opérationnelle, on a des vues classiques pour les commandes : ouvertes, en cours, annulées ou expédiées. Par contre, l’offre de réductions, l’un des leviers d’une promotion dans le cadre de la vente des produits, est une fonctionnalité payante…

image

Pour le reste de leviers d’animations commerciales, vous pouvez rejoindre une des marketplace de Storenvy…sans oublier que vous allez y laisser 10% pour chaque transaction. De même, vous pouvez concevoir des bannières qui pourront être intégrées à d’autres sites ou sur les réseaux sociaux.  Et pour la fin, il y a un outil de conception de bannières pour Facebook. Voilà l’essentiel des activités commerciales proposées par Storenvy.

image Les marketplaces de Storenvy

Vous avez des vues pour les clients où vous pouvez repérer les clients réguliers. Concernant les rapports, une intégration à Google Analytics est proposée si vous voulez plus de détails.

image

Voilà un panorama des fonctionnalités offertes par Storenvy pour la gestion opérationnelle de votre boutique.

Les fonctionnalités liées aux interfaces externes

Une solution e-commerce “ne se suffit pas” à elle même dans la mesure où elle n’offre pas le plus souvent toutes les fonctionnalités requises pour une gestion complète et pratique d’une boutique en ligne, comme par exemple la comptabilité. Donc, elle doit disposer de moyens d’interactions avec d’autres solutions qui proposent les fonctionnalités qu’elle ne dispose pas nativement.

image

Vous pouvez personnaliser votre boutique et y ajouter d’autres fonctionnalités à partir du menu “EXTRAS”. Storenvy y a ajouté les fonctionnalités payantes qu’elle a elle-même conçu…comme le nom de domaine que vous pouvez avoir pour 5 USD par mois.

image

A côté de ça, vous avez une trentaine d’applications tierces qui vous proposent des fonctionnalités au cas où vous en aurez besoin, contre espèces sonnantes et trébuchantes bien entendu.

image

C’est tout pour les applications externes.

Les fonctionnalités liées à la forme

La page d’accueil et la page produit sont les deux principaux points d’atterrissage des internautes sur votre site d’e-commerce.  Je dois avouer qu’on ne peut évacuer la phase de “checkout”, la phase de paiement qui est très critique. Un petit hic peut décourager le client ou le pousser à se raviser au moment d’inscrire les numéros de sa carte bancaire. De même que la phase de prise des commandes, le panier est aussi critique.

Tout ce qui concerne l’aspect graphique ou visuel est géré par un seul menu : “Storefront”.

image

Là, vous avez la possibilité de changer de thèmes graphiques ou de le configurer, d’importer une image pour une bannière à l’accueil de votre boutique ou une image d’arrière-plan, ou d’éditer les pages HTML si vous avez des connaissances là dessus.

image La page des thèmes graphiques de Storenvy, pas assez fournie

Après vous pouvez changer l’image de la page d’accueil ou d’arrière plan…

image

Et si vous avez des connaissances en HTML, vous pouvez personnaliser chaque page.

image

Voilà tout simplement les possibilités offertes par Storenvy pour l’aspect visuel de la boutique.

Pour conclure…

Storenvy vous donne la possibilité, en tant que marketplace, de tester rapidement un produit auprès d’une audience. Vous pouvez monter votre boutique en une heure : tout a été simplifié pour l’essentiel qui est de vendre. D’ailleurs, Storenvy est clair sur sa cible ou niche : les marques indépendantes. Et on sait qu’un indépendant veut du simple pour rapidement atteindre le marché, et le plus souvent doit lui-même créer sa boutique en ligne en plus des produits à gérer. Conséquemment, il faut réduire tout ce qui est complexe pour l’accompagner dans cette démarche. Je pense que c’est cette réflexion qui a justifié le menu allégé de Storenvy. Il ne faut pas aussi oublier que le choix d’une marketplace a des contraintes comme les catégories déjà pré-définies, moins de liberté dans les animations commerciales ou paiement si vous voulez aller loin, possibilité de changement des conditions d’utilisation à tout moment. Néanmoins, vous pouvez vous consoler avec l’audience à disposition, ce que vous devez aller batailler dur pour avoir si vous mettez en place vous-même une boutique.

Retrouvons nous la semaine prochaine pour un autre test : celui de Cratejoy, une autre marketplace, cette fois ci très spéciale.

Il y a 5 commentaires Rejoignez la discussion

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *