EN GUISE DE LIGNE EDITORIALE…

chick-154490_640

Comme tout support de communication, un blog devrait avoir une ligne éditoriale. Bien que cela soit un blog personnel, je n’ai pas souhaité déroger à cette tradition pour une simple raison : une ligne éditoriale donne une cohérence à vos contenus et une identité à votre blog. En définissant vos objectifs, votre cible et la fréquence de publication, vous orientez mieux vos lecteurs qui en retour comprennent mieux vos choix et ainsi, peuvent mieux communiquer avec vous : la communication ne va pas dans un seul sens, mais dans les deux. Cela devient une conversation, gage de fidélité pour les visiteurs de votre blog.

Bien que ce blog soit personnel et participe d’une expérience, l’objectif principal de ce blog est de présenter simplement comment les nouveaux acteurs du web ou d’autres entreprises phares font pour gagner de l’argent et faire des profits. L’idée m’est venue d’une question anodine posée par une connaissance qui s’étonnait de suivre à la radio l’annonce de plus d’une dizaine de milliards de dollars de bénéfices enregistrés par Google en une année, et de me demander « Que fait Google pour gagner autant ? », sous-entendu Google vend quoi ? Je savais que la publicité y était pour beaucoup mais c’était une vue sommaire et pour mieux comprendre cette situation et éviter à l’avenir d’être embarrassé, j’ai entrepris de faire quelques recherches là-dessus. Et à la suite, j’y ai beaucoup appris, pas seulement dans le cas de Google mais de plusieurs autres acteurs du web. C’est dans cette lancée que j’ai souhaité partager avec d’autres cette démarche de compréhension. Et ce blog représente pour moi la meilleure plateforme d’échanges.

Conséquemment, ce blog cible toute personne intéressée par les modèles économiques des entreprises, plus particulièrement les entrepreneurs ou ceux qui aspirent à entreprendre. Pour y ajouter une touche originale, j’entreprendrais de toucher à des secteurs qui sont le plus souvent moins explorés, comme par exemple les entreprises qui opèrent dans le secteur spatial, le câblage sous-marin ou le secteur de la robotique…

Pour un début, comme fréquence de publication, je me limiterais à deux (2) articles publiés par semaine, les Mardi et Jeudi. Je ne ferais pas l’erreur de mes précédentes expériences de blogging, où j’ai défini des fréquences journalières que je n’ai pas pu assumer, faute d’un agenda chargé. Cette inconsistance a fortement nui à la crédibilité du blog et à la fidélité des lecteurs.

Comme je l’ai précisé plus haut, c’est un blog personnel et en même temps c’est une expérience. J’ai voulu marquer mon engagement pour cette expérience en acquérant un nom de domaine propre, contrairement aux autres blogs hébergés gratuitement, où je pouvais m’amuser comme je voulais. La considération accolée à ce blog en tant qu’expérience est pareille, seulement j’y ai ajouté deux projets qui superposeront la ligne éditoriale définie plus haut : mes travaux personnels sur l’économie de la défense et le « service science ». Je précise bien « travaux personnels ». Ce sont juste des « hobbies » comme c’est dit chez les anglo-saxons, un loisir, un passe-temps. En aucun cas, les publications avec le libellé « Defense Economics » et « Service Science » ne pourront être considérés comme rigoureuses. Je n’y accorde même pas la mention « Draft » chère aux travaux académiques.

J’espère vous retrouver à la fin de l’année pour un bilan de cette expérience avec un ton autant déconcerté qu’amical comme le ton de cette brève présentation de l’ambition de ce blog. Il est temps maintenant de me lancer dans l’aventure. Les publications débutent dès Mardi prochain.


Il y a un commentaire

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *