La stratégie des blogueurs professionnels (3)

JESUSPAD001

J’ai entrepris de publier en série de six (06) articles avec mises à jour mon livre publié en Juin 2014 sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) titré “Le Secret des Blogueurs Qui S’enrichissent”.

Pour résumer, nous avions dit que la différence entre les blogueurs professionnels et les blogueurs amateurs se trouvait dans le fait que les premiers concevaient leur succès à travers cinq (5) étapes modélisées par David McClure :

  1. L’acquisition : il s’agit ici d’attirer les visiteurs du blog à travers les différents canaux d’accès au web, à l’exemple des moteurs de recherche et des réseaux sociaux.
  2. L’activation : ici, il s’agit de frapper l’esprit du visiteur dès sa première visite du blog, de créer une excellente expérience utilisateur.
  3. La rétention : ici, il s’agit de faire revenir le visiteur sur le blog, qu’il le visite plusieurs fois.
  4. La référence : ici, il s’agit d’établir de l’autorité sur le visiteur, afin qu’il fasse de la recommandation de votre blog sur un domaine donné, qu’il reconnaisse en vous une source fiable et experte dans ce domaine.
  5. Le revenu : à cette dernière étape, il s’agit de définir une stratégie de monétisation du comportement du visiteur.

C’est à travers ces différentes étapes que les blogueurs professionnels actuels obtenaient des revenus conséquents.

Après une brève introduction, nous avons décortiqué la première phase d’acquisition. Aujourd’hui, nous allons aborder la seconde étape qui est l’activation.

Qu’est ce qui peut bien donner envie à un visiteur d’explorer votre blog?

Intuitivement, quelles réponses on peut apporter? La qualité du contenu proposé? Le design de votre site? La rapidité de chargement des pages du site? Peut-être tout cela à la fois.

Nombre de blogueurs amateurs oublient une chose lorsqu’ils mettent en place leur blog : le web est avant tout une forme de communication. Si on prend juste comme exemple la communication entre deux personnes, tout le monde sait que la communication ne se limite pas seulement au message texte ou parole. Même le timbre de la voix, l’expression faciale, les gestes de la main véhiculent un message. Parfois même l’habillement…ce n’est pas pour rien qu’on observe souvent l’exigence d’un code vestimentaire dans certaines professions comme les banques, les assurances,…etc. Tout cela est une forme de communication qui vise à véhiculer une certaine image de sérieux, de rigueur dans le but de rassurer et surtout de gagner votre confiance. Ces corporations ont compris que la confiance ne se donne pas facilement. C’est aussi cela que les blogueurs professionnels ont compris. Ainsi, communiquer ne se limite pas aux mots, il faut aussi savoir présenter  ces mots en alliant le bon timbre de la voix, la bonne expression faciale, les gestes mesurés de la main suivant le message transmis. Vous en savez sûrement quelque chose si vous suivez de temps en temps les discours d’hommes politiques, maîtres de ce genre d’exercice.

Votre blog aussi ne doit pas se limiter à produire des contenus, il faut aussi savoir les présenter. Les contenus produits dans votre blog sont influencés par leur présentation, si vous écrivez pour communiquer à vos visiteurs lecteurs. Imaginez que votre blog soit doté d’une mauvaise police, ou du moins ait une police taille 6 ou taille 42… votre visiteur ne prendra même pas la peine de lire la première ligne de votre texte. Lorsque l’on parle de bon design d’un blog, nombre de blogueurs pensent toujours à de belles images, à des illustrations, des courbes…alors qu’une bonne typographie peut faire l’affaire. Prenons cette capture d’écran :

image

On voit l’effet de la typographie, la police et la taille de la police choisies. Ces éléments ont un impact sur l’expérience de lecture du visiteur. Ainsi, les éléments visuels comme la couleur, l’agencement du texte sur la page, la taille des images jouent également sur la présentation du site.

Ainsi, en dehors du contenu qu’il faudra produire régulièrement, il faut avant tout fixer une fois les bases de la présentation de ce contenu qui se résument à :

  • l’architecture du site : ici, c’est la façon dont les contenus sont organisés,
  • la présentation visuelle du site : une couleur très vive qui envahit le site a vite fait de décourager vos visiteurs,
  • l’interaction du site avec le visiteur : il faut toujours penser votre site comme une espace de communication.

Nous allons voir en détails ces éléments.

L’architecture du site

L’architecture du site renvoie à la façon dont les contenus sont organisés. Avez-vous déjà vu un livre sans table de matières? Un journal télévisé sans annonce de titres? L’organisation des contenus du site est aussi importante que les contenus publiés : cela permet au visiteur de se repérer et d’aller à son but. En général, l’architecture du site renvoie :

  • à la navigation du site : ici, on réfléchit comment le visiteur doit se déplacer sur le site à travers l’information,
  • à la labellisation du contenu : ici, c’est la représentation de l’information,
  • à la catégorisation et structure du contenu : comment les contenus sont catégorisés et structurés,
  • à la recherche de l’information : ici, c’est faciliter la recherche de l’information.

Voyons tout cela en pratique et surtout, n’oublions pas une chose : cela peut sembler lourd de réfléchir à cette organisation mais une fois fixée, elle structure vos contenus pour de longues années. Je vous conseille de vous y attarder et de considérer cela comme un investissement. C’est toujours rentable à long terme.

La navigation sur le site

La navigation permet de donner une carte mentale de la structure du site à un visiteur. C’est comme une boussole qui guide le visiteur du site : elle lui permet de se situer, de s’orienter dans vos contenus. Un visiteur peut faire une recherche dans Google et tomber sur une page de votre site; à l’aide de la navigation, il peut comprendre qu’il se trouve dans la page d’un menu qui comporte plusieurs pages apparentées lui donnant plus de détails sur le thème de sa recherche. Grâce à cela, le visiteur restera plus longtemps sur le site et notera votre site comme une excellente ressource pour lui. C’est pour cela que les blogueurs professionnels s’attèlent toujours à bien monter un système de navigation.

image Ici, le blog d’Olivier Roland, http://blogueur-pro.com/

image Ici le blog EOFIRE

Vous observez que les catégories choisies pour la navigation sont parlantes : “Débutants : commencez ici“, “A propos“, “Ressources“. Le choix des mots est important pour définir les catégories de navigation. Prenons cet exemple qui me semble très intéressant :

image Ici, le site OpenClassrooms

Non seulement, on a les catégories pour la navigation, mais aussi une indication sur la position du visiteur qui est très intéressante.

De façon générale, la navigation peut se faire de façon :

  • alphabétique : c’est le mode d’organisation des contenus des dictionnaires et des encyclopédies,
  • chronologique : certains types de contenus sont plus susceptibles d’une organisation chronologique, comme l’actualité…
  • géographique : la position géographique peut être un élément d’organisation d’une information,

image

  • par thème : c’est un mode d’organisation des contenus plus personnel et subjectif, dans la mesure où c’est le blogueur qui définit lui-même les thèmes organisateurs, à l’exemple des captures d’écran ci-dessus.
  • par tâches ou fonctions : l’organisation des contenus selon ce mode répond à un processus où chaque étape du processus a ses contenus. Ce type d’organisation sied mieux aux sites d’e-Commerce.

image Ici, l’organisation des contenus sur AMAZON, dont la fonction principale est de vendre des produits se doit d’organiser ses contenus en fonction des produits apparentés.

  • par audience : on peut définir ce mode d’organisation quand on a des cibles différentes pour ses contenus. Par exemple, pour un blog de formation, on peut avoir “débutant”, “avancé” et “expert”.

imageUn exemple d’organisation par audience sur ONISEP

Pour terminer en pratique, créer de la navigation sur un blog est très simple. Mais cette simplicité ne doit pas masquer l’effort à fournir en amont pour établir les bonnes catégories. Créer des pages de navigation est très simple dans toutes les plateformes de blog. Prenons l’exemple de WordPress. A partir du tableau de bord de votre blog, vous pouvez aller à “Pages” et la suite est assez intuitive.

image

Une fois après avoir choisi “Ajouter”, vous pouvez donner un titre et une présentation à la page.

La labellisation du contenu

Labelliser un contenu consiste à lui assigner une classe, un ensemble, un groupe. C’est un peu ce que l’on fait avec les romans quand on définit les romans policiers, de fantaisie, science-fiction, d’aventure ou érotiques. On peut labelliser un contenu pour :

  • mieux organiser ses contenus : dans ce cas, on définit des catégories qui collent au système de navigation. Par exemple, lorsque vous terminez d’écrire votre article dans WordPress et qu’on vous demande de libeller l’article, vous ajoutez juste le nom d’une page de votre système de navigation.
  • mieux indexer ses contenus : dans ce cas, on définit des mots-clés ou “tags” ou étiquettes pour chaque article publié. Ici, on est plus libre parce qu’on peut aller jusqu’à une dizaine, voire plus pour libeller son article.

La différence entre les deux tient au fait que la catégorisation vise à organiser le contenu et colle avec le système de navigation, tandis que l’indexation vise à faciliter la recherche par mot-clé, à l’exemple des moteurs de recherche. Les blogueurs professionnels utilisent souvent les deux comme ci-bas, comme sur ce blog :

imageDes étiquettes sont définis pour l’article. De même l’article est classé dans la catégorie “Blogging” qui est une page de navigation.

La structure du contenu

La navigation n’est que la partie visible de la structure d’un site. Ce qui veut qui dire que vous devez prendre un peu de votre temps pour réfléchir comment vous allez structurer les contenus publiés sur votre blog. Il s’agit de définir les relations qu’il y aura entre tous les contenus ou articles publiés dans votre blog. Une bonne structure facilite la recherche de l’information pour l’utilisateur de votre site. On distingue trois types de structures :

  • les structures hiérarchiques : c’est une approche “top-down” comme disent les anglo-saxons, du haut vers le bas. On commence avec une ou des catégories centrales et on déroule les branches. Si on veut jouer la métaphore, c’est comme parents et enfants.

clip_image020

  • les structures séquentielles : C’est une approche étape par étape. On a un commencement et on suit un chemin à travers le contenu. Si vous prenez des cours en ligne, cette structure vous dit quelque chose, où vous avez des contenus pour niveau débutant, intermédiaire et expert.

clip_image022

  • les structures matricielles : C’est une approche qui permet à l’utilisateur de déterminer lui-même son chemin dans la mesure où les contenus ont de multiples relations.

clip_image024

Prenons un exemple pour les structures matricielles dans la mesure où les deux premiers types s’illustrent facilement dans la mesure où ce sont les types les plus diffus. Pour faire plus vite, j’ai pris le cas du site d’Amazon, observez ces captures d’écran :

image Nous avons là au départ une structure hiérarchique. Choisissons “TV & Home cinéma”

image Ensuite, on se retrouve avec une structure matricielle où vous pouvez accéder aux contenus par plusieurs voies

Pour terminer, vous pouvez toujours vous faire une idée de la structure adoptée d’un blog en allant observer la rubrique “Plan du site” qui ne manque pas dans les blogs professionnels.

image Ici, le blog d’Olivier Roland

La recherche de l’information

Optimiser la recherche d’information sur votre blog est simple lorsque vous avez établi un bon système de navigation, défini de bonnes catégories, de bons mots-clés, étiquettes, et arrêté une structure claire. En réalité, le nœud central de cette partie est de bien “tagger” ou labelliser vos articles avec des mots-clés pertinents.

Ajouter un espace de recherche est aussi simple dans toutes les plateformes de blog. Pas besoin de code, juste deux à trois clics. Prenons l’exemple de WordPress. A partir de votre tableau de bord, vous cliquez sur “Apparence”, puis sur “Widgets”.

image

Ensuite, vous pouvez choisir le widget “Rechercher” et vous avez votre champ de recherche sur le blog, en fonction de la zone définie pour les widgets de votre thème graphique. Les widgets sont comme des extensions fonctionnelles de votre thème graphique.

Cet exemple pour illustrer la facilité avec laquelle on peut mettre en place un champ de recherche. Une facilité qui, comme je l’ai dit plus haut, masque l’effort de réflexion pour la définition des mots-clés. Les blogueurs professionnels savent que réfléchir en amont est toujours plus rentable sur le long terme. Après vous pouvez vous concentrer sur la publication régulière de vos contenus. Imaginez la construction d’une maison…Si vous faites bien les fondations, vous pouvez lever vos niveaux sans soucis. Si vous ne vous attardez pas sur la fondation et levez les murs, les ajustements deviennent douloureux et coûteux. La métaphore pour vous faire comprendre. Dans le cadre de vos blogs, cela sera coûteux en temps. Visitez tous les sites d’e-commerce, à l’exemple d’Amazon, et observez la structure du site et les catégories. Cela peut vous inspirer.

Maintenant, nous allons aborder un autre aspect lié à cette phase d’activation. N’oubliez surtout pas que cette phase vise à donner envie à vos visiteurs de rester sur votre site, en leur renvoyant une image de sérieux et de professionnalisme, en aiguillant leur curiosité, et surtout à engager une relation de confiance. Imaginez un individu débraillé, mal vêtu qui vous aborde en sollicitant votre écoute pour vous proposer des services de gestion de votre épargne. Je ne me plais pas à imaginer la suite. Toujours est-il qu’en matière d’approche, surtout lorsque la confiance est interpellée dès le premier contact, l’habit fait bel et bien le moine. Certains objecteront que c’est la qualité du contenu. Mais avant de juger votre contenu, il faut d’abord se décider à le lire. C’est pour cela qu’il faut prendre soin de la présentation visuelle de son blog. Visitez le site internet de toutes les grandes marques, à l’exemple de DHL, Air France, Coca-Cola,..etc. Vous verrez que tout est mis en œuvre pour ressortir une identité visuelle. On ne vous demandera jamais de faire pareil car un blogueur n’en a pas les moyens. Néanmoins, on peut toujours se doter d’une identité visuelle pour son blog.

La présentation visuelle de votre blog

La présentation visuelle du blog aborde les questions d’esthétique du blog. Il s’agit de réfléchir à l’agencement des images, couleurs, police et autres éléments visuels pour susciter l’intérêt et gagner la confiance des visiteurs de votre blog. Pour mieux saisir cela, prenons deux blogs et jugez par vous-même leur présentation visuelle :

image Blog n°1

image Blog n°2

D’après vous, quel site peut susciter l’intérêt d’un visiteur?

La plupart des blogueurs amateurs pensent qu’ils n’ont pas les moyens de se doter d’un bon design pour leur blog, qu’il faut faire de la programmation ou s’offrir les services d’un web designer pour avoir un blog présentable. C’est en partie vrai, mais en partie seulement. Nul n’ignore que pour se doter d’un site ou blog avec une réelle valeur ajoutée visuelle et un rendu graphique professionnel, il faut justement un professionnel du web design. Néanmoins, un blog peut se rapprocher de cela, voire atteindre le même niveau en jouant sur d’autres paramètres. De plus, on observe de plus en plus, dans les plateformes de blog, la mise à disposition gratuite aux utilisateurs de thèmes graphiques de qualité professionnelle.

image Ici, les thèmes graphiques proposés par WordPress

image Ici, les thèmes proposés par Blogger

J’ai parlé tantôt de jouer sur d’autres paramètres. Quels sont ces paramètres? Pour donner une identité forte à son blog, on peut jouer sur :

  • la typographie : on choisit pour son blog quelle police, couleur et taille de police on adopte pour le titre du blog, le titre des articles, le texte….

image

  • la disposition des fenêtres : comment sera découpée la page de votre blog.

image

  • l’arrière-plan et la largeur des fenêtres : ce sont des éléments visuels qui peuvent renforcer l’identité de votre blog.

image

Toutes ces fenêtres sont à titre indicatif et visent à vous présenter le travail de fond qu’il faut fournir pour professionnaliser son blog. C’est inévitable. Sinon, vous vous retrouverez à attendre longtemps pour le jackpot.

De façon pratique, les choses se font avec un stylo à bille et une feuille blanche. Une fois la réflexion terminée, on peut aller donner corps en quelques clics sur la plateforme de blog.

image Un exemple de modélisation d’un site. Cela peut aussi être fait avec un stylo et un format A4.

Pour terminer cette partie, il est de bon ton de vous donner quelques principes du web design, à ruminer au moment de votre réflexion. Toutes les images qui suivent sont extraites du livre “Web Style Guide” de Patrick J. Lynch et Sarah Horton : la proximité, la similarité, la continuité et l’uniformité.

clip_image052

clip_image054

Bien sûr, ce ne sont pas les seuls principes du web design. Il y’en a d’autres. Mais pour un blogueur, mieux vaut faire simple. Internet, par rapport aux autres médias comme la radio, la télévision et autres, a apporté un nouveau mode de relation entre l’émetteur et le récepteur. Avant, il y avait un seul émetteur et de nombreux récepteurs. Avec Internet, un récepteur peut aussi émettre. C’est pour cela qu’il faut penser l’interaction dans votre blog.

Penser l’interaction dans votre blog

Oui, vous devez toujours penser l’interaction dans votre blog dans la mesure vous n’aurez pas toujours affaire à des lecteurs passifs…C’est même tout le contraire car on compte beaucoup de lecteurs actifs, qui souhaite participer, débattre ou critiquer. Cela est très important car cela vous permet de vous faire une idée sur les opinions et problèmes de ceux qui visitent votre site. Et puis la qualité des débats peut convertir de simples visiteurs de votre site en abonnés, ce type de visiteurs que recherchent tous les blogueurs professionnels. Alors, comment on définit l’interaction dans un blog? Il y’a plusieurs façons de le faire, cela dépend de la stratégie du blogueur :

  • Autoriser et répondre aux commentaires sur le blog : C’est important pour un blogueur professionnel de lire et de répondre si possible à tous les commentaires. C’est dans cet échange qu’il trouve le plus souvent les idées pour non seulement ses prochains articles mais aussi pour les produits d’information qu’il va monétiser et vendre aux visiteurs du site. C’est comme une étude de marché.

image Extrait de la partie des commentaires de ce blog, dpetga.com

image Ici, sur Blogger. La page de paramétrage des commentaires

  • mettre une page de contact sur votre blog : se présenter et présenter le “pourquoi” du blog fait sérieux dans la communication. Cela fait comprendre au premier visiteur que le blog est animé d’une mission, que le blogueur veut résoudre un problème à partir de son expérience… Tout cela touche les visiteurs. Certains blogueurs créent une page “Contact”, d’autres le nomment “A propos”. A vous de faire votre choix.

image La page de contact de Neil Patel

On peut aussi faire une page “A propos” pour se présenter. Cela personnalise le blog en lui donnant un visage plus humain, au lieu de laisser juste les mots froids créer la relation entre vous et vos lecteurs.

imageLa page “A Propos” de ce blog

Créer une telle page est facile avec la plupart des plateformes de blog. Avec WordPress, il suffit juste d’ajouter une page dans le menu “Pages” du tableau de bord.

image

  • Animez les réseaux sociaux avec les contenus de votre blog : Nous avons montré l’importance des réseaux sociaux dans l’étape 1. Il ne s’agit pas de copier tout le contenu d’un article et de publier sur les réseaux sociaux. Peut-être c’est possible avec Facebook, pas avec Twitter où le nombre de caractères est limité. Vous pouvez toujours informer ceux qui suivent votre page de la publication d’un nouvel article avec le lien de l’article, dans lequel vous présentez brièvement le contenu de l’article. Dans ce cas, il faut travailler le titre afin qu’il soit accrocheur et la brève présentation doit susciter l’intérêt du visiteur. Et surtout, ne pas oublier de doter ses articles des boutons de réseaux sociaux afin de permettre au visiteur qui apprécie votre article d’étendre sa diffusion.

imageLes boutons de partage figurant à la fin de chaque article pour ce blog

Fort heureusement, toutes les plateformes de blog l’ont déjà intégré par défaut.

Pour conclure, un blogueur doit savoir bien organiser ses contenus (l’architecture du site), avoir une bonne présentation visuelle pour son site et ne pas oublier l’interaction avec ses lecteurs. De façon pratique, le choix d’un thème graphique définit la présentation visuelle de votre site. A chaque création d’un blog, plusieurs thèmes graphiques gratuits vous sont proposés et vous avez le choix. De ce côté, cela ne devrait pas poser problème, même à un débutant. La partie “Commentaires” est nativement intégrée à tous les thèmes graphiques. Donc vous n’aurez pas à y réfléchir. Par contre, une réflexion s’imposera dans l’organisation des contenus.

Pour les aspects techniques liés à l’activation, vous pouvez, si vous êtes sous WordPress, installer les extensions suivantes qui sont dans leur version gratuite largement suffisantes et fonctionnelles pour un blogueur :

  • Pour lutter contre les spams : Akismet.

image

  • Pour la sécurité et la croissance du trafic du blog : JetPack.

image

  • Pour augmenter la performance et le temps de chargement de votre blog : W3 Total Cache.

image

On peut trouver pléthore d’outils et d’extensions pour augmenter la performance, la sécurité et la vitesse de chargement d’un site. Retenez simplement pour cette étape qu’un blogueur professionnel réfléchit toujours sur les leviers à appuyer pour susciter votre intérêt et avoir du crédit à vos yeux. Les Anglo-Saxons appellent ces leviers “triggers” sur lesquels il faut jouer pour déclencher une émotion et par la suite aboutir au comportement voulu. Vous pouvez y voir de la manipulation mais c’est perçu comme de la séduction. Rappelez-vous vos sorties de séduction… Sur quels détails vous vouliez jouer pour impressionner votre partenaire? La coiffure, le parfum, le sourire? Faites de même avec votre blog en menant une réflexion sur des détails et vous pourriez séduire votre visiteur. Reste à le retenir après. Ce sera l’objet du prochain billet.


Il y a 3 commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *